PUBLICATIONS

Le négoce de l’esclave et la résurgence des actions quo iussu et institoria

Parution :

dialogues d’histoire ancienne (D.H.A),2011

Auteur(s) :

Dominique MIGNOT

On s’est toujours posé la question de savoir si dans la haute antiquité ( Sumer, Babylone, Grèce, Rome ou dans les possessions françaises d’Amérique, l’esclave était une personne - dirait Gaius - dénué de tout droit. Ainsi, peut-on concevoir que son rôle ait été fort négligeable en Amérique si l’on se fie à la littérature dominante. Toutefois, de récents travaux de Quitman, R. Navy... démontrent une rrésistible montée sociale dans toutes les couches de la population au XVIIIe s. aux Antilles. Cela
devient inquiétant et il paraît utile à MM. les Chefs de colonie de légiférer pour limiter voire amoindrir les droits de la classe intermédiaire des libres de droit et de fait, dont font partie un grand nombre d’esclaves de cases et de service.

Voir AUSSI

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

CREDDI

Nous suivre :