PUBLICATIONS

La crédibilité de la notation interne client Bâle II et son étendue sur le risque bancaire

Parution :

Question(s) de management 2020/2 (n° 28)

Auteur(s) :

René Santenac

Ce texte sur l’analyse de la notation interne client vise à appréhender la gestion du risque au sein des établissements bancaires. Face à une clientèle de plus en plus exigeante et devant des normes réglementaires mises en place par les autorités de tutelles notamment du comité de Bâle II, pour protéger le secteur financier des crises successives. L’outil de notation, appelé « net client », s’est imposé comme l’élément incontournable dans la prise de décision crédit. Les banques ont désormais en main un puissant moteur de mathématisation, qu’elles ont elles-mêmes élaborées, sous la recommandation du dispositif Bâle II, permettant de piloter leurs actions commerciales. Mais cet outil de pilotage doit répondre à une triple exigence : améliorer le risque client, mieux le satisfaire et contribuer à une meilleure performance des établissements de crédit. Pour y répondre, les banques sont contraintes d’élaborer des stratégies marketing, de management stratégique et opérationnel, mais elles doivent également procéder à une meilleure adaptation de la finance comportementale pour demeurer pérennes. Ainsi cet article vise à mettre en lumière l’importance que revêt la transversalité de la science de gestion sous un triple aspect : Risque, Performance de Rentabilité et Qualité Client, d’une façon générale et singulièrement des établissements bancaires en particulier. Et ce, afin de rendre compatible des intérêts à l’origine a priori divergents entre : autorités de tutelles, banques et clients, autour des problématiques liées à la rationalité limitée des acteurs.

Voir AUSSI

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

CREDDI

Nous suivre :